maroc

Pour une sortie de crise au Sahara occidental

par Charles Saint-Prot (mai 2008)

Le projet d’Union pour la Méditerranée, lancé par la France, est en train de se mettre en place dans l’attente du Sommet qui se réunira à Paris, en juillet 2008. Ce projet suscite un grand intérêt de part et d’autre de la Méditerranée, mais la région reste le foyer de plusieurs crises qui sont autant de freins à la création de la « vaste zone de paix et de coopération » évoquée par le président Sarkozy. Parmi les facteurs de tension, la crise du Sahara occidental est l’une des plus anciennes. 
 
Cette crise qui est né, au début des années 1970, des conditions déplorables dans lesquelles l’Espagne a procédé à la décolonisation de ce territoire est d’abord un pur produit de la guerre froide. Le but originel était de créer un outil de déstabilisation dans la région et d’affaiblir le Maroc considéré comme une puissance d’équilibre proche de l’Occident. La question du Sahara est également le produit de la stratégie hégémonique de l’Algérie de Boumediene qui voulait s’imposer comme la seule puissance au Maghreb et, nonobstant la solidarité arabe et islamique, affaiblir son voisin marocain. Reliquat d’une époque révolue, l’affaire du Sahara occidental est aujourd’hui un obstacle à la construction d'un Maghreb intégré et prospère et une menace pour la stabilité de l'ensemble de la région. 

Pages