gaston miron

Lionel Groulx : l’homme qui fut le Québec libre

Par Charles Saint-Prot et Zeina el Tibi

En 1917, il y a un peu plus d’un siècle, un groupe de Canadiens français fondait une revue dont le titre sonnait comme un coup de clairon : L’Action française, devenue l’Action nationale en 1933, laquelle continue à mener le combat souverainiste sous la direction de Robert Laplante (https://action-nationale.qc.ca/ ). La création de cette revue est l'un des grands actes libérateurs du peuple français du Canada, de la même nature que la grande révolte de Patriotes de Papineau en 1837. Au fil des années, la revue, qui constitua un véritable cercle de pensée nationale, regroupa les plus grands esprits de l'époque sous la houlette de Lionel Groulx  (1878-1967) qui a été qualifié de  « père spirituel du Québec moderne ».

Pages